Pendant longtemps j’allais regarder ma soeur

monter à cheval en club, mais ce que je voyais ne me donnait pas envie.

C’est à l’âge de 30 ans, entraînée par ma mère qui voulait se remettre à cheval, que je m’y suis mise à l’occasion d’un stage d’été en Corrèze.

Vivant à Londres à l’époque, je suis allée m’inscrire à la Mudchute Farm où il y avait un petit centre équestre. C’est à cette période que je lis les écrits de Monthy Roberts, apprécié des Anglais grâce à la Reine Elizabeth II. Je me plonge dans les magazines équestres anglais qui me font découvrir Sylvia Loch «The classical seat» et me sensibilise aux méthodes de Monthy Roberts et Pat Parelli.

Dès lors, j’expérimente l’équitation sous différentes formes. Stages de dressage en Toscane, équitation d’extérieur et randonnées dans les Landes et le Pays Cathare.

De retour en France, je continue à monter dans un club une fois par semaine.

Rapidement, les leçons deviennent insatisfaisantes et la relation au cheval frustrante.

Toujours dans une recherche de mieux connaître et comprendre le cheval je suis amenée à rencontrer Christian Cazor. Il me fait découvrir le quarter horse, la monte américaine et le “langage universel“ des chevaux (Parelli). Grâce à lui, je me sens capable d’avoir mon propre cheval à la maison.

J‘achète une jeune jument quarter horse à Kay Wienrich, un éleveur et compétiteur western de haut niveau, avec des qualités indéniables de sélection d'élevage et de travail.

Depuis, j‘ai repris la méthode à partir de zéro avec David Doucinot, cascadeur et cavalier de spectacle, formé à la méthode Parelli.

Je travaille également avec Bernard Piazza, un excellent pédagogue.

Cette façon d’envisager la relation aux chevaux se révèle être une source d‘inspiration sans fin et ouvre des champs de possibilités. Mes juments me surprennent à chaque séance. Ma quarter horse et mes deux mérens, m’aident au quotidien dans ce travail.

Les parutions du magazine Planète Cheval au Naturel ont confirmé mon désir de chevaux vivant en liberté et en groupe, pieds nus, tout en alliant un travail au plus proche de leur nature. J’ai suivi un stage de parage chez Pierre Enoff dans les Pyrénées et j’assure ainsi moi-même le parage de mes chevaux.

Des chevaux aux pieds nus

Prénom : Caroline

Nom : Soulan

Tel : 06 62 28 78 56

Mail :



Talents et autres compétences : danse classique, tango argentin, confection et couture

______________________


Évasions


Transhumance

Pyrénées
voir


Parage naturel

Stage avec P. Enoff
voir


Dressage

Stage avec C. Cazor
voir

________________________


Liens favoris

  1. Planète Cheval au naturel le magazine qui s’intéresse au cheval « d’une façon différente ».

  2. A cheval pieds nus pour tous les renseignements concernant le pied nu.

  3. EquiLibre pour les transhumances et les stages de parage pieds nus.

  4. Centre équestre Marina  pour les randonnées et le travail du cheval en extérieur

  5. SOSabots pour les hipposandales.

  6. Barefoot-France  pour les selles sans arçon et les brides sans mors.

  7. _______________________

  8. Tango argentin Bordeaux pour le plaisir

 
Envoyez-moi un message