La vie en troupeau

 

Hiroshima est une jument mérens qui est arrivée en octobre 2007 à Marchegay.

Elle était pleine et a donné naissance deux mois plus tard, de façon totalement naturelle, à une adorable pouliche.

C’est la jument référente de mon groupe de chevaux. Par son âge, environ 12 ans, son expérience du poulinage et son caractère très posé et difficilement impressionnable, elle apporte le calme et la stabilité au troupeau.

Née en Ariège, où elle était employée au débardage et au travail de traction, nous l’avons retravaillée  progressivement selon la méthode Parelli.

Jour après jour, elle coopère de mieux en mieux.

Aujourd’hui, elle aide certaines cavalières à débuter en éthologie, telle une « jument école ». Nous la remercions chaleureusement.

Il n’y a pas de règle stricte pour introduire un cheval dans le groupe.

Quand le nouveau cheval arrive, il est mis dans un pré à part ; le temps que celui-ci s’habitue à son nouvel environnement. Cela peut durer d’une semaine à dix jours, voire plus selon les circonstances. On essayera de lui trouver un compagnon du groupe avec lequel on pense qu’il s’entendra.

Généralement les derniers arrivés se mettent ensemble. Puis les affinités se créent et peuvent parfois être très fortes. Les jeunes s’intègrent facilement. Les chevaux adultes, à partir de 7 ans, dont la personnalité est déjà formée, ou qui ont subit divers traumatismes par les humains au cours de leur éducation, mettront plus de temps à redevenir « cheval » et à trouver leur place dans la hiérarchie. Cette famille reconstituée apporte la sécurité à chacun.

Les observer vivre et évoluer en groupe est un grand plaisir, et procure calme et sérénité.

L’introduction dans le troupeau

Les photos ont été prises le jour des introductions de différents chevaux.


Voir les photos en tailles réelles dans le diaporama

Se chamailler et aimer ses copains...